152 RTBF Charleroi

Bureaux Culture

LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
LNGPROJECTNAME - 152 RTBF Charleroi
Projet bâtiment audio-visuel "basse énergie"
Lieu Charleroi, Belgique
Maître d'ouvrage RTBF
Architectes V+
Crédits images
V+, Maxime Delvaux
Sous traitants Bowtechniek (EXE), Greish (STAB), Daidalos (AC)
Budget 4 200 000 € (HTVA)
Superficie 1850 m²
Conception mars 2013
Réalisation en cours

La question de l’identité du futur pôle audiovisuel de Charleroi et l’interrogation sur sa traduction architecturale sont latente dans l’appel d’offre de la RTBF.

Comment tenir dans un bâtiment les exigences fonctionnelles exigées par les activités de production audiovisuelle tout en réussissant à incarner dans une architecture l’évolution du rapport au monde des médias ? Cette tension nous semble légitime dans un bâtiment dont la matière produite est éminemment publique mais dont l’accessibilité ne peut l’identifier pour autant à un équipement culturel à l’image d’un cinéma ou d’un théâtre.

Notre projet peut être lu comme une tentative de tenir ce défi. Une architecture qui illustre un programme qui n’est pas réductible à sa seule fonction de production mais qui doit cependant garder une certaine modération afin de ne pas tromper sur son degré réel d’accessibilité.

Ni monument public, ni simple architecture tertiaire. Une architecture qui ne renierait pas l’expression de son programme particulier sans perdre de vue que le rôle même de ce programme consiste à clarifier la lecture de son environnement plutôt que de le couvrir de bruit.